Sur la saison 2016-2017, Michel Boujenah s'est emparé avec gourmandise des infinis possibles de la scène et s'est laissé envahir par une foule de personnages qui ont pris le pouvoir et la parole.
Un beau voyage au coeur des émotions, 
un périple dévoilant avec sensibilité, humour et tendresse sa «Vie Rêvée».

"Raconter ma vraie vie ne me plaisait pas et pourtant, c’est à la mode, les confessions. Il y a même des gens qui écrivent leurs mémoires à 25 ans. Les sportifs, les personnages de la télé réalité. Enfin, tout le monde écrit sa vie.
Mais raconter une vie que je n’ai pas eue me fascine. Alors je peux devenir un vrai héros puisque j’invente ma vie et si je l’imagine cette vie que je n’ai pas vécue, alors tout est possible. Oui, c’est vrai que le jour de ma naissance le soleil brillait comme jamais, alors qu’il était 4H du matin. Oui, c’est vrai que le matin de ma naissance des oiseaux se sont penchés sur mon berceau. Oui, tout est possible quand on invente sa vie. A Tunis, là ou je suis né, je vivais dans un palais et, tous les soirs, des femmes magnifiques me donnaient le bain avant de me demander si je voulais bien me coucher. Vous voyez tout est possible (sauf que là c’est la vérité). Je peux rêver et refaire mon parcours, je peux faire de moi une personne meilleure. Mais au milieu, peut être que je glisse des événements véridiques ! 
Voilà, j’ai toujours pensé qu’il était plus passionnant de rêver sa vie que de la vivre. Je vais le faire, mais si tout cela n’était pas entouré de la plus grande dérision possible ce serait horrible. Alors on va rire, je ferai tout pour ça puisque je me demande souvent si j’écris pour faire rire ou si je fais rire pour écrire. Qu’importe ! Si vous tous vous passez un beau moment rempli d’émotion !" 

You may also like

Back to Top